Code ETHIQUE


Code ETHIQUE
Principe :

Lorsque je communique avec les animaux, dans 70% des cas, ils me parlent avant tout de leurs humains et non d’eux-mêmes. Cela provient dû fait que certains comportements que va émettre l’animal sont en général l’expression d’une demande de changement ou d’amélioration adressée à leurs humains.

Les animaux communiquent entre eux par la pensée : cela leur donne accès à tout.
Ils ont donc accès à nos pensées et à notre inconscient.
Ainsi, sans jugement, et toujours dans l’amour et le respect, ils vont vous faire comprendre, par tel ou tel comportement, qu’il faut changer ou débloquer des situations dans votre vie.


Je commence par me présenter, et demander à l’animal comment il se sent, je l’écoute et la discussion peut commencer.
La communication en elle-même :

Tout d’abord, il est primordial avant une communication, de prévenir TOUTES les personnes du foyer. C’est une grande réunion de Famille dont tous les membres doivent être au courant.

Aussi, je ne ferai pas de communication sur un animal que vous avez croisé dans la rue, l’animal du voisin ou de votre ami(e).
L’humain référent de l’animal doit être décisionnaire.


Avant toute communication, il est donc important que vous soyez d’accord à ce que dans certains cas :

- J’ai accès à certaines informations personnelles : blocages/traumatismes de votre vie que l’animal me met en lumière afin de guérir une situation.

- Qu’il est possible que vous soyez hypersensible/émue/en colère par une situation durant la communication et qu’il faut donc être prêt à accueillir ces émotions avec bienveillance.

- Que vous soyez prêt à entendre des éléments qui peuvent ne pas forcément vous faciliter la tâche comme des situations qui bloquent et sur lesquels vous devez travailler ou apporter des modifications.

Et enfin
- Prêt à ce que vous mettiez en place le(s) changement(s) : s’engager à prendre en considération ce que l’animal demande.
Il est nécessaire de s’y engager pour le bien de l’animal car cela peut à terme, frustrer l’animal, lui créer des angoisses et alors présenter à nouveau un comportement désagréable. Ce que nous tendons à éviter bien entendue.

Nous voulons le meilleur pour nos animaux, et le mieux que l’on puisse faire durant ces communications, c’est d’écouter ce qu’ils ont à nous dire pour que la guérison se fasse des deux cotés.
Nos animaux sont des petits gardiens de lumière, ils savent beaucoup de chose, et nous connaissent mieux que nous nous connaissons nous même.